« Le sauna et la chromathérapie »

La chromathérapie utilise huit couleurs, provenant des trois couleurs primaires et de leurs différentes combinaisons. Certains rajoutent le rose, le magenta ou encore l’indigo.
On peut dire que chaque couleur a sa propre signification, basée sur l’expérience naturelle et sensorielle et sur les nombreuses expériences qui ont utilisé les couleurs :

  • Rouge : il transmet énergie et initiative, donne envie. Il est conseillé en cas d’apathie physique, d’atonies, de rhume causé par le froid, d’hypotension. Le rouge est signe d’extraversion. À l’excès, il peut provoquer irritabilité, agressivité et fatigue.
  • Jaune : clarté et joie, revitalisant et stimulateur du cerveau et enthousiasme. Le jaune est assimilé à la lumière du soleil. C’est un antidépresseur efficace. Il est aussi conseillé en cas de troubles digestifs. À l’excès : irritabilité et préjugés.
  • Orange : mélange du rouge et du jaune, il fait intervenir les bienfaits de ces deux couleurs, soit l’activité physique provoqué par le premier et la lucidité du deuxième. Le orange offre santé émotionnelle, communication et créativité, il est encourageant et combat les inhibitions. Il régule également l’hyperthyroïdie et répare la majorité des tissus. À l’excès : il provoque nervosité et agitation.
  • Bleu : rafraichissant, relaxant, il est indiqué pour l’insomnie, la fatigue psychique et le stress, les palpitations, l’hypertension, les douleurs aiguës, la fièvre, l’élimination des résidus cellulaires, il est aussi antiseptique. Le bleu réveille l’intuition et le talent, lorsqu’il est conjugué au vert. À l’excès : mélancolie et méditation.
  • Vert : savant mélange du jaune lucide et du bleu apaisant, le vert apporte une ambiance calme, il est reconstituant, doux et frais, idéal pour récupérer d’une fatigue physique ou mentale. Il stimule la croissance et la régénération des cellules. Le vert est tonique et rééquilibre les systèmes nerveux et circulatoires. À l’excès, il peut affaiblir ou faire déprimer.
  • Turquoise : il calme et diminue les inflammations et les infections, en aidant le système immunitaire. Composé de jaune, il stimule également le discernement et le désir de le faire partager aux autres, et enfin il facilite la concentration.
  • Violet : il calme et renforce le système nerveux, en augmentant le rendement de l’activité mentale. Il est conseillé pour certains troubles psychiques, les angoisses et peurs en général et la perte de mémoire. Il aide à la désintoxication du sang et dans les problèmes de rhumatismes liés à l’humidité. À l’excès, il peut déclencher la peine ou une colère dissimulée.

Rappelons que la chromothérapie n’est pas reconnue scientifiquement, ni validée médicalement par aucune autorité sanitaire occidentale. Aucune preuve scientifique ou publication dans une revue scientifique à comité de lecture n’a jamais permis d’en démontrer l’efficacité. Il s’agit d’une médecine alternative qui ne peut être utilisée qu’en complément et non à la place de la médecine allopathique.

http://www.doctissimo.fr/html/dossiers/medecines-douces/articles/16243-chromatherapie.htm

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *